Comment faire autrement?

Plus le temps de se dire qu’on va droit dans le mur, que c’est trop tard et qu’on ne va pas y arriver… Des années que j’essaie, tu essaies, il essaie de changer les choses en modifiant quelques habitudes au quotidien. Ça ne suffit plus! Car trier ses poubelles, acheter local, bio en privilégiant le vrac, faire son pain, ses yaourts, un compost, réduire les bains, se laver au savon de Marseille et au shampoing sec, faire son dentifrice… n’est plus suffisant.

Et si, le changement commençait par soi?

Et si apprendre à s’écouter, prendre soin de ses pensées négatives, « panser » ses plaies, faire circuler les émotions, accepter ses contradictions était le chemin pour pouvoir accepter l’autre dans sa différence et sa diversité…

Je vous délivre ici un bout de mon cheminement vécu il y a de nombreuses années pendant ma formation de Body-Mind Centering. Où comment apprendre à aller vers moi-même à ouvert de multiples chemins pour rencontrer l’autre.

Fini l’impuissance et passage à l’action

Un apprentissage du temps aussi pour être et résonner qui  m’a profondément modifiée en me permetant d’agir à chaque instant. Je me suis créé un espace de CHOIX avant d’agir. Troquer le fameux « réfléchir avant d’agir « avec le « dire non c’est se dire oui à soi-même ». J’ai respiré avec ce mantra, qui m’a autorisé à être moi-même connectée non pas à la « bassesse » de mon tube digestif mais à la présence paisible de l’activité de mes tripes. La « peur au ventre  » s’est envolée au profit de ma confiance naissante.

Être en mouvement et tisser un entrelacs de possibilités diverses

Durant ma formation, j’ai recréé du neuf en moi! Notamment en apprenant à initier mon propre mouvement. Celui qui te guide de l’intérieur. Ce mouvement a réveillé l’intelligence de mon corps qui connaît, qui éprouve et m’a redonné confiance dans le vivant. J’ai pu exprimer mon ressenti, modifier la perception de mes frontières et mes limites. J’ai pu toucher la terre et m’ériger vers le ciel tout en acceptant l’inconfort de la fragilité.

Vous avez dit « fragile »?

Me relier aux parties les plus petites et aux plus grandes que moi m’a façonnée en dialogue avec la chaîne du vivant et à ce qui fait que j’appartiens à un écosystème. Avec beaucoup d’humilité, j’ai vu en moi ce que je déteste chez l’autre. Nous avons beaucoup de croyances à déconstruire notamment que l’être humain doit maîtriser son environnement pour évoluer. Alors jai intégré le fait de lâcher le contrôle et d »être » en mouvement pour m’adapter à l’ici et maintenant.

On est jamais seul!

Mon intelligence du corps en mouvement en synergie avec l’intelligence collective. Un autre mantra BMC qui m’a accompagnée pendant tout ce processus : « l’individu est un support pour le groupe et le groupe un support pour l’individu ». Alors, j’ai pu changer de place, un nombre incalculable de fois pour tisser en moi la maillage, le socle de relations sécurisantes pour laisser s’exprimer ma diversité, ma richesse multiculturelle et m’exprimer dans le langage du cœur qui sait autant donner que recevoir.

Ma force

Ce processus a été fondateur de ce qui fait ma force aujourd’hui, ma capacité à me relier à vous et d’honorer votre richesse ainsi que votre différence. Ensemble, il est possible de créer un espace où le groupe est support de l’individu et vice versa pour laisser émerger lexpression de votre potentiel.

About Author

Née bilingue espagnol-français
Petite enfance multiculturelle
Etudes universitaire en linguistique et danse contemporaine
Danseuse (contemporain, traditionnelle du Perou, salsa)
Praticienne somatique (BMC et RMT)
Formatrice certifiée BMC

You might also enjoy:

Leave A Comment